Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

Les Etats Unis ont réitéré lundi, par la voix d’un responsable du Département d’Etat, que le plan d’autonomie marocain pour le Sahara Occidental, est « sérieux, réaliste et crédible », assurant que ce plan est de nature à satisfaire les aspirations des populations du Sahara « à gérer leurs propres affaires dans la paix et la dignité ».
« Nous maintenons qu’il (plan d’autonomie, NDLR) est sérieux, réaliste et crédible et qu’il est à même de satisfaire les aspirations des populations du Sahara à gérer leurs propres affaires dans la paix et la dignité », a confié à la Map à Washington, le responsable du Département d’Etat américain.
Le plan marocain d’autonomie au Sahara « représente une approche potentielle en vue du règlement de la question du Sahara », a-t-il déclaré en marge de la visite de travail qu’effectue actuellement à Washington, le ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita.
Ce dernier a eu ce lundi des entretiens, au Département d’Etat, avec le Secrétaire d’Etat, Michael Pompeo, le Conseiller du Président Trump à la Sécurité Nationale, John Bolton, ainsi qu’avec David Hale, Sous-secrétaire d’Etat en charge des affaires politiques et Brian Hook, Conseil politique principal auprès du Secrétaire d’Etat et Représentant spécial pour l’Iran.
Les entretiens de Nasser Bourita avec John Bolton ont porté sur le renforcement du partenariat stratégique liant les deux pays, dans les différents domaines politique, économique et sécuritaire.
Les deux responsables ont également évoqué les questions régionales, la situation en Afrique du nord et au Moyen-Orient ainsi que les derniers développements de la question du Sahara.
Les mêmes sujets ont été abordés par Nasser Bourita et Michael Pompeo qui ont convenu de tenir la prochaine session du dialogue stratégique Maroc-Etats Unis, l’année prochaine à Washington, indique la diplomatie américaine.
Le deux responsables ont par ailleurs, procédé à « l’examen des opportunités visant à élargir notre forte coopération économique et sécuritaire, y compris les efforts communs visant à mettre fin au soutien de l’Iran au terrorisme et de contrer son influence néfaste dans la région » de l’Afrique du Nord, ajoute la même source.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.