Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

 

mvc-parlement-latinLe Bureau du Parlement d’Amérique Centrale (PARLACEN) a infligé un nouveau camouflet au Front Polisario et à son parrain algérien en réaffirmant son plein soutien à la résolution 2218 adoptée fin avril dernier, par le Conseil de Sécurité de l’ONU à l’unanimité de ses 15 membres.

Dans cette résolution le Conseil de sécurité avait salué les «efforts crédibles» du Maroc visant une solution politique négociée au conflit  territorial, l’opposant à l’Algérie autour du Sahara Occidental.

En saluant les efforts consentis en ce sens par le Maroc, le Bureau du PARLACEN déclare prendre fait et cause pour les termes de la résolution 2218 qui constitue un franc appui des Nations Unies à la proposition du Royaume d’une large autonomie pour la partie contestée de son Sahara en tant que solution sérieuse et crédible à ce conflit.

Le soutien des députés latino-américains à la cause nationale marocaine est fondé sur leur conviction du bien-fondé de la position marocaine sur un différend qui a été monté de toutes pièces dans les années 70, par les régimes libyen et algérien profondément imprégnés à l’époque, par les idéaux du bloc de l’Est dans la guerre froide contre le monde libéral.
Prenant acte des «efforts sérieux et crédibles du Maroc en vue d’aboutir à une solution politique, durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara», le Parlement d’Amérique Centrale fait par ailleurs, sien le pressant appel lancé par le Conseil de sécurité pour le recensement des habitants des camps Tindouf.
Pour rappel le Maroc a été récemment admis en tant que membre observateur extrarégional, au sein du Parlement d’Amérique Centrale qui a été fondé au début des années 90, pour harmoniser les politiques et les actions des parlements de la région. Le PARLACEN siégeant à Ciudad de Guatemala, comprend 20 députés de chacun de ses six Etats membres (Salvador, Guatemala, Honduras, Nicaragua, Panama et la République dominicaine).

Les députés du Parlement d’Amérique Centrale sont parfaitement au su des tenants et aboutissants du conflit maroco-algérien et de la genèse historique de la création du Front Polisario et des vraies origines de ses membres fondateurs.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.