Sahara occidental: 30.000 personnes manifestent à Laayoune pour l’autonomie et le départ de la Minurso

hamdiPlus de 30.000 personnes ont manifesté samedi soir à Laayoune, la principale ville du Sahara occidental, réclamant l’adoption du plan d’autonomie comme unique solution pour le règlement du conflit autour du territoire et la fin de la mission de l’ONU, la Minurso.
La manifestation est intervenue dans le sillage du discours ferme prononcé la veille par le roi Mohammed VI, à l’occasion du 40ème anniversaire de la Marche verte, qui marque le départ de la puissance coloniale espagnole du territoire du Sahara occidental et sa rétrocession au Maroc en 1975. Dans ce discours prononcé depuis la ville de Laayoune, le souverain marocain a pointé directement du doigt l’Algérie pour sa responsabilité dans la poursuite du conflit. Il lui a également imputé la responsabilité dans la perpétuation du drame humanitaire des sahraouis dans les camps contrôlés par le Polisario à Tindouf, en Algérie.
Les manifestants regroupaient des élus, des notables  locaux, des membres de la société civile et des milliers de citoyens. Ils ont appelé à mettre fin au calvaire des camps de Tindouf, où les sahraouis endurent depuis 40 ans toutes sortes de privations, du déni du droit à la libre expression à celui du déplacement en dehors des camps.
Une situation intenable qui doit cesser, ont scandé les milliers de manifestants,  exigeant que les sahraouis des camps de Tindouf soient autorisés par l’Algérie à regagner leurs foyers pour y vivre dignement. Cette porte a été entrouverte par  le roi Mohammed VI, qui a également annoncé le lancement du plan de régionalisation au Sahara occidental, avant son extension aux autres régions du royaume.
Parallèlement à la régionalisation au Sahara occidental, le monarque alaouite a annoncé un nouveau modèle de développement dans cette province, basé sur le lancement de grands chantiers d’infrastructures et de projets de développement intégrés. En tout, plus de 7 milliards d’euros devraient être consacrés à ces projets au cours des prochaines années.
Alors que la manifestation battait son plein, le roi Mohammed VI s’est trouvé, au hasard de ses traditionnelles promenades en voiture, au milieu des milliers de manifestants rassemblés devant le siège de la MINURSO. C’était l’occasion rêvée pour eux de montrer leur attachement au souverain et leur détermination à défendre l’unité et l’intégrité territoriale du pays.

Advertisement

Sans commentaires.

Laisser une Réponse