Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

guinee-saharaLes dirigeants de la Guinée assurent que le référendum d’autodétermination au Sahara Occidental que propose le Polisario avec le soutien algérien, demeure une option inapplicable.
La guinée qui considère cette solution comme  »inapplicable », apporte en revanche son plein soutien au plan d’autonomie présenté par le Maroc qui offre une  »très bonne base de discussion » pour parvenir à une solution politique négociée du conflit du Sahara, a affirmé le ministre d’Etat guinéen aux Affaires étrangères, Lounceny Fall.
 »Moi-même j’étais membre de la commission d’identification à Laâyoune et je sais que le référendum est un plan inapplicable », a déclaré le chef de la diplomatie de la république de Guinée, où est attendu ce lundi 3 mars, le Roi Mohammed VI pour une visite officielle, troisième étape d’une tournée africaine, après le Mali et la Côte d’Ivoire.
La proposition marocaine d’accorder une large autonomie au Sahara, affirme-t-il,  »est une très bonne base de discussion pour arriver à une solution politique négociée de la question du Sahara ».
Rappelant l’opposition de son pays à l’admission de la fantomatique RASD au sein de l’Organisation de l’Union africaine (OUA), l’actuelle Union Africaine, le président guinéen, Alpha Condé et son ministre des A.E, considèrent l’absence du Maroc de l’organisation panafricaine, comme étant  »une grande anomalie qu’il faut corriger et très vite».
Le Maroc, membre fondateur du groupe de Casablanca qui a permis la fondation de l’OUA, soutient Lounceny Fall, devrait retrouver rapidement son siège légitime au sein de l’UA et d’y jouer pleinement son rôle.
La Guinée à l’instar d’autres pays africains, s’est opposée à ce que la question du Sahara soit inscrite dans les débats lors de la dernière réunion de l’UA, puisque cette question est examinée actuellement par le Conseil de sécurité de l’ONU a déclaré le chef de la diplomatie guinéenne, ajoutant qu’il n’appartient pas donc à l’UA de rouvrir ce dossier.
La Guinée, rappellent les deux dirigeants, a toujours appuyé la position marocaine sur le Sahara, depuis l’époque du président, Haj Ahmed Sékou Touré.

1 thought on “Guinée/Sahara Occidental : Le référendum est une option  »inapplicable »

  1. Bonjour, l interpretation que l Algerie fait de l autodetermination est le referendum. Alors que les Sharaouis se sont autodterminés par de multiples Bei3a democratiques et elections locales et nationales librement. Pour ce qui concerne les populations des camps de concentration de TInouf ou le DRS algerien a déporté les population que les militaires franquistes colonailistes espagnols avaient laissés à sa merci, comment les faire adherer à un plan ou à un vote quelconque puisque une bonne partie de cette population est encore en esclavage (les noirs africains de pere en enfants depuis des generations) non recenssables, le DRS Algerien et le polisario ne laisse personne s approcher d eux pour avoir leurs declarations et leur libération. Comment dans une republique qui se pretend democratique, on ne trouve personne pour condamner l esclavage dans les camps du polisario à Tindouf…. n y a t il meme pas un journaliste Algerien pour s indigner??? pas le moindre croyant en Dieu???

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.