Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

johannes-swobodaLa régionalisation que le Maroc est en train de mettre en place, pourrait faciliter largement une solution consensuelle au vieux conflit du Sahara Occidental.
Rabat avait déjà soumis en 2007, à l’Organisation des Nations Unies, une proposition d’autonomie pour le Sahara, mais la partie adverse, le Polisario et son soutien algérien continuent à rejeter toute autre solution que le recours à un référendum d’autodétermination. Or, cette option a été jugée à maintes reprises, pratiquement irréalisable car les conditions humaines et matérielles sur le terrain, ne s’y prêtent guère.
Par contre une régionalisation avancée couplée d’une autonomie pour les provinces sud du Maroc pourrait ouvrir la voie à un règlement définitif du dossier du Sahara. C’est l’idée défendue tout récemment, par le Groupe de l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates (APSD) au parlement européen (PE).
Les membres de ce groupe, dont une délégation s’est récemment rendue dans les provinces sud du Royaume, ont appelé à un règlement rapide de la question du Sahara marocain.
Dans une lettre adressée à la présidence de la chambre des représentants, le chef du groupe de l’APSD, Hannes Swoboda et son adjointe, Véronique De Keyser ont mis l’accent sur l’importance d’une solution rapide à la question du Sahara dans le contexte des récents changements politiques survenus dans la région maghrébine et les défis sécuritaires qui se posent dans la région maghrébine et sub-saharienne.
La délégation de l’APSD s’était rendue dans la région pour s’enquérir de la situation dans ces provinces et s’informer sur les obstacles qui se dressent devant un règlement consensuel à la question du Sahara.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.