Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

Après la prorogation par le Conseil de sécurité de l’ONU pour un an, du mandat de la mission de l’ONU au Sahara (Minurso), jusqu’en avril 2012, les protagonistes de la question s’apprêtent à se retrouver début juin aux Etats-Unis pour un 7ème round.
Aucune date précise n’a été annoncée pour ce round de pourparlers informels dont la communauté internationale espère pourtant qu’il ne sera pas aussi infructueux que les six précédents.
Il faut donc s’attendre à ce que les négociateurs du Maroc et du Polisario, aussi bien que les représentants de l’Algérie et de la Mauritanie soient soumis à une certaine pression. Car, tous auront présente à l’esprit l’insistance du Conseil de sécurité sur la nécessité d’intensifier les négociations pour sortir de l’ornière. Surtout que, dans sa résolution 1979, l’organisme onusien invite toutes les parties à faire « preuve de réalisme et d’un esprit de compromis pour aller de l’avant dans les négociations ».

Le réalisme dont parle le Conseil renvoie en fait à la proposition marocaine d’autonomie au Sahara Occidental. Une proposition qui, en 2006, a réussi à faire sortir le conflit de l’enlisement et à impulser une dynamique politique après plusieurs années d’impasse. Pour bien préciser le cadre du processus politique actuel, les membres du Conseil de sécurité ont précisé que les négociations devaient reprendre « en tenant compte des efforts réalisés depuis 2006 et des faits nouveaux survenus depuis ». Une reconnaissance claire au plan d’autonomie que le Conseil qualifie de « sérieux et crédible » pour servir de base à des négociations menant vers un règlement juste, durable et mutuellement acceptable du conflit régional autour du Sahara Occidental.

 

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.