Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

Le Vatican a condamné ce samedi «l’exploitation politique» de photos prises au Saint-Siège à Rome, par le Pape François avec des enfants sahraouis, assurant que sa position sur le Sahara n’a pas changé.

« La position du Saint-Siège sur la question du Sahara n’a pas été modifiée », a affirmé la représentation officielle du Vatican au Maroc qui a tenu à « rétablir la vérité » tout en condamnant l’ »utilisation politique » des photos diffusés par plusieurs médias, du Pape accueillant au Saint-Siège, un groupe d’enfants présentés comme sahraouis et leurs deux accompagnateurs.

La Nonciature apostolique près le Royaume du Maroc rappelle, dans un communiqué parvenu ce samedi 11 août à la MAP, que « les audiences hebdomadaires que le Saint-Père accorde aux pèlerins du monde entier sont de nature exclusivement pastorale » et « n’ont aucune connotation politique ».

Plusieurs supports médiatiques et des journaux algériens, italiens et ceux affidés au Polisario, avaient en effet publié des articles et des photos véhiculant des informations inexactes ou parcellaires, montrant le Pape qui bénit des enfants présentés comme sahraouis.

La manipulation malveillante desdites photos, concoctée surement à Alger et à Tindouf, n’a pas laissé de marbre le Saint-Siège, surtout que l’incident intervient au moment où le pape François serait attendu prochainement au Maroc, pour une visite officielle, qui serait la première du genre depuis celle entreprise dans le Royaume, il y a environ 33 ans, par le défunt Pape Jean-Paul II.

La nouvelle avait été annoncée le 25 mai dernier, par le consul honoraire du Royaume à Bari (Italie), Vincenzo Abbinante qui précisait que le pape François aurait programmé dans « les prochains mois » une visite officielle au Maroc.

La direction du Polisario encaisse ainsi un nouveau camouflet qui lui vient directement du Vatican pour enrichir son palmarès qui est déjà trop plein de cinglants échecs aussi bien sur le plan politique que diplomatique malgré le soutien inconditionnel de la machine diplomatique algérienne.

Ayant perdu la face sur de nombreuses scènes diplomatiques que ce soit au niveau des Nations Unies à New-York et à Genève ou de l’Union européenne à Bruxelles et Strasbourg ou de l’Afrique, les dirigeants du Polisario s’accrochent à présent, à des faits divers pour redorer leur blason et calmer les esprits qui s’échauffent dans les camps de Tindouf.

 

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.