Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

potomacL’alerte lancée par l’institut Potomac contre les inquiétantes connexions existant entre les groupes terroristes liés à Al Qaïda et le Polisario, a eu grand effet outre-Atlantique où le Washington Post redoute à son tour une contagion djihadiste de grande ampleur en Afrique du Nord et au Sahel.
Le célèbre quotidien américain se base sur les conclusions du Centre international des études sur le terrorisme (ICTS), relevant de l’institut Potomac des études politiques. Ces liaisons entre le Front basé en Algérie et les groupes terroristes se sont confirmées en 2012. C’était lors de la sanglante occupation du Nord du Mali par une kyrielle de mouvements et de groupes djihadistes, parmi lesquels figuraient des combattants du Polisario. En tout, le rapport du ICTS a comptabilisé quelque 230 attaques ou accrochages avec des terroristes en 2013, marquant une impressionnante recrudescence du terrorisme dans la région par rapport à l’année précédente. Une situation qui montre qu’Al-Qaida évolue en terrain fertile en Afrique du Nord où les groupes djihadistes ne trouvent aucune difficulté à recruter parmi les combattants du Polisario dans les camps de Tindouf. Rien d’étonnant donc que le rapport du Centre américain recommande le démantèlement de ces camps implantés en Algérie et qui sont devenus une réelle « menace pour la sécurité régionale en étant un terrain fertile de recrutement pour les terroristes et les trafiquants », s’alarme le ICTS.
Une recommandation d’autant plus recevable que cette dangereuse propagation s’étend au-delà de l’Afrique du Nord pour embrasser les pays du Sahel jusqu’au Nigeria et la Somalie à l’Est. Dans cette immense zone, les groupes terroristes adoptent des dénominations variées, mais poursuivent les mêmes objectifs destructeurs et obscurantistes. Al-Qaida au Maghreb Islamique (AQMI), le MUJAO (Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest, Ansar Dine, Boko Haram, Al-Shabab, etc. sont les redoutables acteurs de cette contagion terroriste.

2 thoughts on “Polisario : la piste terroriste inquiète aux USA

  1. Le rapport de l’institut Potomac sur le Polisario n’est ni le premier ni le dernier. Que va donc faire l’Algérie maintenant? Rien. Elle ira tête baissée de ridicule en ridicule jusqu’à ce que sa création lui saute à la figure. Il y a aussi tous ces blogueurs haineux qui déversent leur venin sur le Maroc et qui, au lieu de constater l’évidence même de leur égarement, vont nous trouver d’autres parades insoutenables du genre « c’est le lobi marocain » et j’en passe. Pauvre Algérie. Ton entêtement ne fait plus rire. Moi qui ne suit pas un politique averti, mais qu’un simple observateur de ce qui se passe dans le monde, comment as-tu pu te foutre dans cette aventure anti marocaine? Comment, surtout, as-tu fait pour te raccrocher corps et âme à ton Polisario pour lequel tu as tellement donné sans compter? Mais surtout et surtout comment fais-tu pour continuer d’être l’otage d’une telle chimère? Comment as-tu pu croire que tes battons dans les roues marocaines allaient lui faire abandonner son Sahara? Plus tu en faisais, plus tu galvanisais les marocains. Plus tu t’entêtais, plus tu soudais les marocains. Tout ça pour te dire qu’avec ton comportement tu as juste réussi le contraire du but recherché. Le Maroc ne s’est jamais affaibli. Au contraire, Le Maroc n’a jamais été aussi fort et aussi déterminé avec lui-même et avec son Sahara. Quelque part on devrait même te remercier. Le Maroc acculé devant tant d’agressions de ta part a pris conscience, instinctivement, qu’il lui fallait être imaginatif pour triompher chaque fois. D’autres pays que toi, inamicaux envers le Maroc ne se sont pas tant engagés. La différence avec toi c’est que ces pays ont compris ceci: Le Maroc est un OS qui ne renoncera jamais à son Sahara. Ceci, tu ne l’as pas compris et tu ne veux toujours pas le comprendre. C’est ce qui me rend si triste pour toi.

  2. Les séparatistes ont tellement a gagner en rentrant au Maroc plutôt que de rester dans des camps de la honte ou ils sont traité comme des prisonniers a ciel ouvert, commandés et affamés par des illettrés comme aziz le marrachechi et qui apprennent aux enfants a faire la guerre des l’ age de 7 ans (informations des sahraouis repenties et qui ont rejoints la mère patrie). L’ Algérie est la seul responsable de leurs malheurs en les utilisant comme une sorte de monnaie d’échange.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.