Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

Des Sahraouis originaires des provinces sud du Maorc ont organisé samedi dans la ville espagnole basque Vitoria Gasteiz, une manifestation en solidarité avec les victimes des graves violations des droits de l’homme et des tortures commises par les milices ramées du Polisario à l’encontre des habitants des camps de Tindouf, en Algérie.
Les manifestants qui arboraient le drapeau marocain et des banderoles et des photos de certaines victimes et personnes portées disparus, s’étaient rassemblés à la place de la constitution pour dénoncer les violations en question et demander que justice soit rendue aux victimes tout en condamnant les conditions inhumaines et dégradantes dans lesquelles les populations des camps de Tindouf, sont contraintes de vivre en l’absence de toute liberté d’expression ou de mouvement.

Parallèlement à cette manifestation, une délégation de la société civile des provinces marocaine du Sud, conduite par le président de l’association des portés disparus au Polisario (APDP), Dahi Aguai a tenu durant la semaine dernière, plusieurs rencontre avec des responsables de la région autonome du Pays Basque, des élus et des représentants des autorités locales et régionales, pour les éclairer sur les violations flagrantes des droits de l’homme commises par les miliciens du Polisario.

Les membres de la délégation sahraouie a ainsi présenté aux responsables basques des photos et des documents sur de nombreux cas de pratiques inhumaines et dégradantes et des odieux crimes commis par les tortionnaires du Polisario en toute impunité dans les camps de Tindouf et devant le regard passif des autorités du pays d’accueil, l’Algérie.

De son côté, le défenseur du peuple de la communauté autonome du Pays Basque, Manuel Lazertura Rodriguez, a lui aussi dénoncé, sur un ton ému, les crimes «extrêmement graves» commis par les milices du Polisario contre les populations sans défense dans les camps de Tindouf.

Il a promis à la délégation sahraouie, de faire en sorte que son institution dédiée à la défense des droits de l’homme, enclenche des investigations sur les cas de torture et de disparitions forcées perpétrées par le Polisario.

Mettant en avant l’expérience d’autonomie réussie du Pays Basque, Lazertura Rodriguez a souligné que l’initiative d’autonomie proposée par le Maroc et saluée par la communauté internationale, est une solution viable et crédible au différend régional autour du Sahara.

 

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.