Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

Le polisario brûle ses dernières cartes avec Washington, après la signature par le représentant du polisario à La Havane, Ma Al Aynine, de la pétition contre le président américain Donald Trump avec pour slogan: « No More Trump ».

L’inquiétude des chefs du polisario d’avoir irrité le chef de la Maison  Blanche, est redoublée par la proximité du mouvement séparatiste soutenu par l’Algérie avec le régime de Maduro au Venezuela et avec Cuba.

Certains voient dans la signature par le polisario de cette pétition une réaction aux révélations faites, début août, par le quotidien américain « The Wall Street Journal » affirmant que les États-Unis n’envisagaient pas l’indépendance du Sahara comme une option pour le règlement de ce différend régional.

Le prestigieux quotidien américain a rapporté que les responsables américains qui suivent de près la question du Sahara ont déclaré que les États-Unis avaient « clairement fait savoir que Washington ne soutiendrait pas un plan visant à créer une nouvel État en Afrique ».

« The Wall Street Journal » relève également que les États-Unis soutiennent le Maroc dans ses efforts pour trouver une issue définitive à ce conflit, sur la base du Plan d’autonomie comme solution de compromis.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.