Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

L’Eurodéputée française Patricia Lalonde du Groupe ALDE (Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l’Europe), rapporteur de la Commission du Parlement européen (PE) sur les accords et le commerce international «INTA» a qualifié, mardi à Laâyoune, d’”incontestable” le développement dans les Provinces du Sud.

“L’impression que j’ai actuellement c’est que le développement dans la Région est incontestable”, a déclaré à la presse, Mme Lalonde, cheffe de la délégation des eurodéputés membres de la Commission INTA, actuellement en visite de travail dans les provinces sud du Royaume.

L’objectif de ce déplacement, est “de vérifier sur le terrain si tous les projets profitent à la population et si la population est consentante”, a-t-elle dit, soulignant que «pour l’instant, c’est évident que ces projets créent de l’emploi pour les jeunes et pour la population locale».

Interrogée sur la possibilité d’une approbation par le Parlement européen du renouvellement de l’accord de pêche Maroc-UE, elle a relevé qu’”il n’est pas possible de mettre un frein à un développement économique dans une Région qui en a besoin”.

La Délégation européenne comprend outre Mme Lalonde, l’Italienne Tiziana Beghin du Groupe EFDD (Europe de la Liberté et de la Démocratie Directe), Shadow rapporteur pour la Commission INTA, la Finlandaise, Heidi Hautala du Groupe des Verts et vice-présidente du Parlement européen, ainsi que le Britannique David Martin du Groupe de l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates.

Lors de son séjour à Laâyoune et ensuite à Dakhla, la délégation de l’UE a tenu une série de rencontres avec les autorités locales, les élus et des ONG et des acteurs de la société civile pour s’informer sur “les retombées et les bénéfices» de ?l’accord de pêche Maroc-UE sur les populations locales.

Selon le président de la Région de Laâyoune-Sakia El Hamra, Sidi Hamdi Ould Errachid, les membres de cette délégation se sont dits “surpris” par les divers projets initiés dans la Région au profit de la population locale.

“En tant que porte-voix des habitants de la Région, nous avons fait part à la délégation de l’importance du renouvellement de l’accord de pêche maritime pour le renforcement du partenariat stratégique entre le Royaume et l’UE, ainsi que pour l’accélération du développement socio-économique de Laâyoune-Sakia El Hamra”, a-t-il déclaré.

A la même occasion, les membres de la Délégation ont visité une usine de phosphate, la coopérative “Sakia El Hamra” pour la valorisation de lait de vache, ainsi qu’une unité de transformation du poisson.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.