Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

L’Union européenne (UE) va bientôt placer le Front Polisario sur la bande de touche, en décidant d’inclure expressément le Sahara marocain dans ses futurs accords d’association et agricole avec le Royaume du Maroc.

A travers cette décision, l’Union européenne cherche à clore définitivement le chapitre des revendications territoriales du Polisario dans le Sahara marocain et ses prétentions d’«unique représentant légitime» des populations sahraouies, un statut que même la cour de justice européenne (CJUE) lui avait dénié dans ses arrêts de 2016 et 2017.

Réuni ce lundi 16 juillet 2018 à Bruxelles, le Conseil des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’UE, a adopté, une décision portant adaptation de l’accord d’association et de l’accord agricole avec le Royaume chérifien de nature à inclure expressément le Sahara marocain, a-t-on appris de sources informées à Bruxelles proches de la commission européenne.

Selon l’UE, il s’agit d’une mesure, conforme à la décision de la CJUE sur l’accord de libéralisation des produits agricoles et autres du 21 décembre 2016. Cet accord vise à consacrer dans les textes l’extension des préférences tarifaires au Sahara marocain, indique la même source.

La décision prise par le Conseil de l’Europe, tend à la fois à conforter la base juridique de l’exportation vers l’UE des produits issus des provinces du sud avec des préférences commerciales et de favoriser le développement de ces régions, avance l’UE.

Ainsi les chefs des diplomaties de l’UE, ont demandé au Parlement européen d’entériner cette décision dans les meilleurs délais, afin de permettre à l’UE «de continuer à revigorer son partenariat avec le Maroc et montrer la voie à suivre pour l’accord de pêche entre les deux partenaires dans les mois à venir».

Déjà le 11 juin dernier, rappelle-t-on, la Commission européenne avait adopté un accord sous forme d’échange de lettres passé entre le Maroc et l’UE afin d’accorder des tarifs préférentiels aux produits du Sahara au même titre que ceux accordés aux autres produits marocains couverts par l’accord d’association.

Ces nouvelles décisions qui ont plus ou moins retardé la conclusion du nouvel accord de pêche Maroc-UE qui est en cours de négociation, mettront bientôt un terme aux agitations du Polisario sur l’échiquier européen.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.