La direction du Parti populaire européen désavoue sa jeunesse sur le dossier du Sahara

Le Parti populaire européen (PPE), première force politique au Parlement Européen (PE), a réfuté ce lundi 4 juin, un document adopté par des membres d’une association des jeunes du parti populaire (YEPP) sur le dossier du Sahara marocain.

Dans un communiqué, le Président et le Secrétaire général du PPE, MM. Joseph Daul et Antonio Lopez-Isturiz ont tenu à prendre leurs distances de la résolution adoptée par sept voix au sein de l’association des jeunes et dont les auteurs demandent l’exclusion du Sahara occidental de l’accord de libre-échange UE-Maroc, au moment où vient de se tenir à Rabat, le deuxième round des négociations pour le renouvellement de leur Accord de pêche.

La Jeunesse du Parti populaire européen (droite et centre-droit) voulait ainsi apporter, en contradiction avec la ligne politique du PPE, son soutien aux chimériques revendications du Polisario qui prétend être «l’unique et légitime représentant» des populations sahraouies, un titre que l’Union européenne lui a récemment dénié.

«Nous regrettons la position adoptée par YEPP, qui ne reflète en aucun cas celle du PPE. Nous allons demander des clarifications sur l’adoption d’un document qui est en contradiction avec la ligne du parti», ont soutenu les deux dirigeants du PPE.

Daul et Lopez-Isturiz ont réitéré le soutien de leur parti à «une solution juste, durable et respectueuse de toutes les parties prenantes, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies».

Ils ont réaffirmé à la même occasion, que « le Maroc est un partenaire fiable pour garantir la sécurité de chaque côté des rives de la Méditerranée, surmonter le défi de la migration, renforcer nos échanges commerciaux ou combattre ensemble le changement climatique ».

Pour sa part, le président de la jeunesse du parti populaire, Andrianos Giannou a assuré dans une déclaration à Bruxelles, qu’il prenait lui aussi ses distances de ladite résolution qui, a-t-il soutenu, sera entièrement reconsidérée lors de la prochaine réunion du Conseil du YEPP, conformément, a-t-il dit, à la ligne politique du parti et aux efforts de l’ONU visant une solution politique consensuelle à la question du Sahara.

Il a également réitéré son soutien de longue date, à un partenariat fort entre l’UE et le Maroc pour relever les défis communs.

 

Advertisement

Sans commentaires.

Laisser une Réponse