Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

Les Etats-Unis ont réaffirmé vendredi devant le Conseil de sécurité, par la voix de leur Coordinatrice politique auprès de l’ONU, Amy Tachco, que le plan d’autonomie marocain pour le Sahara demeure « sérieux, crédible et réaliste », et constitue une « approche potentielle » pour un règlement politique définitif à la question du Sahara.

« Nous continuons de voir le plan d’autonomie marocain comme étant sérieux, crédible et réaliste, et représente une approche potentielle pour satisfaire les aspirations des populations du Sahara (…) à gérer leurs propres affaires dans la paix et la dignité », a souligné Amy Tachco devant les quinze membres du Conseil de sécurité peu après l’adoption de la résolution 2414 qui proroge de six mois, jusqu’au 31 octobre 2018, le mandat de la MINURSO.

Insistant sur la reprise des négociations dans le cadre du processus onusien et de la mission de l’Envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU, Horst Köhler, la diplomate américaine a mis l’accent sur le « rôle spécial et important » que peuvent jouer dans ce processus, les Etats voisins, allusion faite à l’Algérie dont le parti-pris dans ce litige est un secret de polichinelle.

Les Etats-Unis espèrent que les Etats voisins vont démontrer «leur engagement pour une solution politique réaliste, praticable et durable, fondée sur le compromis, en reprenant les négociations sans conditions préalables et de bonne foi », a déclaré Mme Tachco.

Pour la diplomate américaine, les «positions figées» du Polisario et de l’Algérie  «ne doivent pas entraver le chemin du progrès», précisant que son pays attend à ce que « toutes les parties respecteront leurs obligations en ce qui concerne le cessez-le-feu et évitent toute action qui pourrait déstabiliser la situation ou menacer le processus onusien », allusion faite directement au Polisario et à l’Algérie, et aux interminables provocations des séparatistes dans la zone tampon de Guergarate.

« Les changements unilatéraux au statu quo sur le terrain ne vont pas nous aider à parvenir à une solution durable et pacifique », a mis en garde Mme Amy Tachco.

Si cette position de Washington conforte le Maroc dans ses droits territoriaux légitimes, le Polisario et ses parrains algériens déjà très remontés contre la position pro-marocaine de la France, devraient broyer du noir en se mettant à dos la première puissance mondiale dans le conflit territorial qui les oppose au voisin marocain.

 

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.