Maroc : Grande manifestation «patriotique» à Laâyoune contre les «provocations» du Polisario

Les partis politique marocains et de nombreux élus et acteurs de la société civile ont organisé lundi, une grande manifestation patriotique à Laâyoune, principale ville du Sahara Occidental, en vue de «montrer au monde entier» que le Royaume est uni et est prêt à toutes les options pour «défendre l’intégrité territoriale du royaume» suite aux «provocations» et incursions du Front Polisario dans les zones tampon.

Les leaders de quasiment tous les partis politiques marocains se sont donnés rendez-vous ce lundi à Laâyoune aux côté du Chef du gouvernement, pour dire à la communauté internationale et aux adversaire du Maroc que le peuple marocain avec toutes ses composantes que : «nous sommes tous mobilisés pour défendre la souveraineté marocaine et l’intégrité territoriale dans le cadre d’un front uni sous l’égide du roi», a déclaré le chef du gouvernement marocain, Saâd-Eddine El Othmani à l’ouverture de cette journée qualifiée d’«historique».

En effet, le Maroc accuse depuis plusieurs semaines le Front Polisario, soutenu par l’Algérie, de mener des incursions dans l’extrême sud et à l’est du mur de défense du Sahara, en violation de l’accord de cessez-le-feu de 1991.

L’objectif à peine voilé du Polisario et de transférer dans des zones tampon que contrôle la MINURSO au Sahara, certaines de ses structures administratives et militaires et une partie de la population des camps de Tindouf.

Même si le Polisario a démenti toute incursion et la mission de l’ONU au Sahara occidental (Minurso) a déclaré n’avoir «observé aucun mouvement» de cette nature, les officiels marocains affirment en revanche, détenir les preuves matérielles (vidéos et photos satellitaires) des intrusions du Polisario.

Pendant près de trois heures, les chefs des différents partis politiques, les élus locaux, les responsables régionaux et les chioukhs et chefs de tribus sahraouies ont défilé à la tribune à Laâyoune pour faire allégeance au roi du Maroc Mohammed VI et dénoncer les «menaces et provocations» du Front Polisario tout en appelant les Nations Unies à faire respecter les règles du cessez-le-feu signé en 1991.

Une «déclaration de Laâyoune» en quinze points et quatre pages a été publiquement lue et signée par les participants au terme de leurs discours dans lesquels les grandes dates et les grands noms de l’Histoire du Maroc ont été plusieurs fois évoqués.

 

Advertisement

Sans commentaires.

Laisser une Réponse