Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

Le cadre-dissident du Polisario, Mahjoub Salek, fondateur du mouvement «Khat Achahid» (la Ligne du Martyr) a infligé un sérieux revers au Front Polisario lui contestant ses prétentions d’être «le seul et unique représentant légitime des Sahraouis».

Au terme d’une rencontre tenue jeudi à Rabat, avec trois diplomates de la délégation de l’Union européenne (UE) au Maroc, et qui s’est focalisée sur l’accord de pêche Maroc-UE, Mahjoub Salek a déclaré au site d’information «yabiladi.com» que «la discussion était longue, franche et fructueuse», elle a porté essentiellement sur la partie habilitée à bénéficier des retombées économiques du traité de pêche».

Le chef du mouvement Khat Achahid ouvertement a défendu devant ses interlocuteurs européens «le droit des réels sahraouis dûment reconnus par les Nations unies à travers des cartes fournies par la MINURSO» à tirer profit de la dotation financière versée par Bruxelles au Maroc, en contrepartie de l’autorisation des navires européens de pêcher dans les eaux maritimes du Royaume y compris celles limitrophes de son Sahara occidental.

Contrairement à ses allégations, la direction du Polisario, a-t-il soutenu, «ne représente pas les sahraouis», rappelant que même la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), n’a reconnu dans ses deux arrêts de 2016 et 2018, aucune légitimité au Front Polisario de représenter les Sahraouis. Cette «représentativité» a été par ailleurs, toujours contestée par le Maroc, où se vivent la majorité des Sahraouis, qui ont leurs propres représentants démocratiques élus à l’échelle locale, régionale et nationale.

Même l’ONU et jusqu’à la date d’aujourd’hui, n’a jamais reconnu la pseudo-république sahraouie «RASD» en tant qu’Etat souverain. Celle-ci, n’a d’existence que sur le papier puisqu’elle a été créée de toutes pièces par le régime algérien en connivence avec le régime du défunt leader libyen Mouammar Kadhafi.

Mahjoub Salek a enfin demandé aux trois membres de la délégation de l’UE, que son mouvement Khat Achahid, soit autorisé à exposer son point de vue et ses propositions sur le sujet devant le Parlement européen et la Commission européenne.

 

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.