Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

L’Envoyé personnel du Secrétaire Général de l’ONU pour le Sahara, Horst Köhler devrait recevoir mardi prochain à Lisbonne, la capitale du Portugal, une délégation marocaine pour l’examen des derniers développements du dossier du Sahara.

Une délégation marocaine conduite par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, apprend-on de source fiable à Rabat, se rendra en début de semaine prochaine à Lisbonne, où elle doit avoir le mardi 6 mars, des discussions avec le médiateur onusien sur le dossier du Sahara.

La délégation marocaine comprend Omar Hilale, représentant permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations unies, Sidi Hamdi Ould Errachid, président de la région Laâyoune Sakia El Hamra et Ynja Khattat, président de la région Dakhla oued-Eddahab.

La participation de la délégation marocaine à cette rencontre bilatérale, à l’invitation de l’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara, s’inscrit, selon la même source, dans le cadre de la coopération constante du Maroc avec l’ONU pour parvenir à une solution politique définitive au différend territorial autour du Sahara marocain.

A l’occasion de ces concertations avec le diplomate allemand Horst Köhler, la délégation marocaine sera guidée par les fondamentaux de la position nationale, tels que soulignés dans le discours que le Roi Mohammed VI a adressé à la Nation le 6 novembre 2017, date de commémoration du 42ème anniversaire de la Marche Verte qui avait signé le glas de l’ère  coloniale espagnole dans les provinces sud du Royaume.

Le médiateur de l’ONU, rappelle-t-on, avait eu déjà des entretiens similaires à Berlin, la capitale allemande, avec les délégations du Polisario, de la Mauritanie et de l’Algérie, parties impliquées dans le conflit territorial autour du Sahara Marocain.

Horst Köhler devrait soumettre en avril prochain au Conseil de Sécurité de l’ONU, un rapport détailles des concertations qu’il a eues à ce sujet.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.