Le Malawi retire sa reconnaissance de la RASD accentuant la crise du Polisario

Le Malawi a retiré vendredi sa reconnaissance de la RASD, une république du Sahara non reconnue par l’ONU et revendiquée par le Polisario, le mouvement soutenu par l’Algérie qui dispute au Maroc la souveraineté sur le vaste territoire du Sahara Occidental, dans le Sud du royaume.

Ce nouveau retrait aggrave la profonde crise diplomatique dans laquelle est plongé le Polisario, dont la république n’est plus reconnue que par une poignée de pays, à leur tête l’Algérie.

Parallèlement, le Maroc continue de marquer des points, notamment depuis l’offensive diplomatique menée par le roi Mohammed VI en direction de l’Afrique et qui a été couronnée, en janvier dernier, par le retour du royaume au sein de l’Union Africaine.

L’annonce du retrait par le Malawi de sa reconnaissance de la RASD a été faite à l’issue d’une réunion, vendredi à Rabat, entre Nasser Bourita, le chef de la diplomatie marocaine et son homologue du Malawi, Francis Kasaila.

Par cette décision, le Malawi entend apporter son soutien aux efforts déployés par les Nations Unies pour parvenir à une solution politique durable. Le Maroc propose une autonomie au Sahara, mais cette proposition bute sur le refus de l’Algérie qui soutient les rebelles indépendantistes sahraouis.

Plus qu’une victoire pour le Maroc, ce retrait de la reconnaissance de la RASD représente un échec cuisant pour la diplomatie algérienne et pour le Polisario. Ces derniers ont subi en l’espace de quelques mois plusieurs revers diplomatiques sur le dossier du Sahara.

De nombreux Etats africains à l’image de la Zambie, de la Tanzanie et d’autres pays d’Afrique australe qui soutenaient traditionnellement le Polisario, ont fait marche arrière, se joignant aux efforts du Maroc pour aboutir à une solution politique durable.

Advertisement

Une Réponse vers “Le Malawi retire sa reconnaissance de la RASD accentuant la crise du Polisario”

  1. Zzin

    May 07. 2017

    Le polisario doit se rendre à la réalité et comprendre que l’Algérie ne soutient aucune cause humanitaire en commençant par la cause des algériens à profiter de leurs richesses, d’un développement durable et d’une vie paisible dans son milieu naturel= son voisinage.
    Il y’a 40ans que l’Algérie rejette toute personne qui l’ennuie à lafrontière marocaine en commençant par les marocains en 1975-76 pour déstabiliser le Maroc et non par principe de fraternité et solidarité mais à l’aube de son indépendance , les responsables algériens ont rejeté des algériens à la mer et interdisaient à eux et à leur familles d’entrer en Algérie car ils ont travaillé avec des français , mais la France à colonisé l’Algérie pendant plus de 30ans et même les généraux d’Alge ont eu leur titre sous domination française.
    Le polisario doit se rendre compte que ses pseudos amis ne sont que des profiteurs et non des gens des causes humanitaires et crédibles sinon , le Maroc ne pouvait en aucun cas considéré l’ennemi des responsables algériens n°1 , responsables irresponsabilités qui acceptent la ruine de l’Algérie pour déstabiliser le Maroc.
    La haine est une maladie auto destructive et le polisario s’il est vraiment un mouvement citoyen; il luttera pour le recensement et la carte de réfugiés pour les otages de tindouf pour que ces victimes ne disparaîtront pas dans le désert de l’Algérie?

    Reply to this comment

Laisser une Réponse