Le chef de l’armée du Polisario blessé par balles dans la zone tampon de Mijek

Le soi-disant «ministre de la défense» du Polisario, Abdullahi Lehbib Bilal a été blessé par balles, ce mardi 14 mars, vers 16 heures, dans la zone tampon de Mijek.

Abdellah Lahbib qui succédé à Mohamed Lamine Bouhali, au lendemain  14ème congrès du Polisario tenu en décembre 2015, a été atteint d’une balle alors qu’il s’apprêtait à lancer une opération de formation au port d’armes, au profit de jeunes recrues notamment des femmes et des enfants mineurs, dans la localité de Mijek.

Avec les derniers développements du Dossier du Sahara Occidental, les dirigeants du Polisario n’osent plus envoyer à l’étranger notamment à Cuba, les enfants de bas âge pour leur endoctrinement et leur initiation au maniement des armes, ils préfèrent leur assurer cette formation sur place.

Pour information, la localité de Mijek placée sous le commandement de la soi-disant 3ème région militaire du Front, se trouve dans la zone démilitarisée et que le Polisario considère comme un «territoire libéré», alors qu’elle est supposée être sous le contrôle de la Minurso.

La direction du Polisario et ses supports médiatiques ont passé sous silence cet incident, dont les circonstances exactes ne sont pas encore connues. Les gens dans les camps de Tindouf ne savent pas non plus s’il s’agit d’une balle perdue ou d’un acte prémédité à l’encontre du «ministre de la défense».

Des sources basées dans les camps de Tindouf et qui ont préféré garder l’anonymat, parlent d’un acte délibéré commandité par Mohamed Lamine Bouhali qui n’a jamais oublié son éviction en février 2016, de ce poste très sensible à la tête des milices armées. Les mêmes sources n’écartent pas la thèse d’un règlement de comptes avec Abdullahi Lehbib, précisant que «l’auteur du tir est un nouveau membre des milices du Polisario».

 

Advertisement

Sans commentaires.

Laisser une Réponse