La Jamaïque retire sa reconnaissance de la RASD, le Polisario acculé

laayouneLe bloc de pays qui reconnaissent la théorique république sahraouie du Polisario s’effrite inexorablement. La Jamaïque vient en effet de retirer sa reconnaissance de la RASD après avoir pris la mesure de la supercherie diplomatique prônée par le front sahraoui soutenu par l’Algérie.

C’est le ministère des Affaires étrangères et du commerce extérieur de la Jamaïque qui a annoncé, mercredi 14 septembre 2016, la décision de retirer sa reconnaissance de la république auto-proclamée. Une décision qui sera « dûment portée à la connaissance des Nations Unies », précise un communiqué.

La Jamaïque « exprime son souhait sincère que sa position de neutralité et son soutien continu au processus onusien en cours enverront le message fort qu’elle se tient auprès de la communauté internationale dans son effort pour parvenir à une solution juste et pacifique à ce différend régional prolongé », ajoute le même document.

Deux mois avant la Jamaïque, c’était la Zambie et avant elle le Suriname. Ce sont en tout 34 pays à avoir retiré leurs   reconnaissances de cette entité purement théorique depuis l’année 2000, dont 9 Etats rien que dans la région des Caraïbes. Ces retraits se sont accélérés depuis la présentation par le Maroc en 2007, du plan d’autonomie pour le Sahara.

Il s’agit d’un nouveau coup dur pour le Polisario. Et surtout pour l’Algérie, qui compte encore sur quelques pays d’Amérique Latine et d’Afrique pour compenser le rejet dont fait l’objet la république sahraouie au niveau international. La RASD (république arabe sahraouie démocratique) n’est en effet reconnue ni par l’ONU, ni par les principales capitales dans le monde, qui y voient surtout une survivance de la guerre froide et de la rivalité traditionnelle entre le Maroc et l’Algérie.

Ce nouveau revers diplomatique pour le Polisario intervient deux mois après la motion présentée, en juillet dernier, par 28 pays africains, qui ont demandé la suspension de la RASD de l’Union africaine, la seule organisation régionale dans le monde qui reconnaît cette entité auto-proclamée.

Advertisement

Sans commentaires.

Laisser une Réponse