Mohammed VI: Le Maroc ne renonce pas à ses droits sur le Sahara occidental en réintégrant l’UA

trone-discoursLe Roi Mohammed VI a assuré samedi, que la volonté du Maroc de réintégrer  l’Union africaine (UA) ne signifiait nullement un renoncement à ses droits sur le Sahara occidental.

Dans un discours télévisé prononcé ce samedi à l’occasion du 17e anniversaire de la fête du trône, le souverain marocain a abordé le dossier du Sahara occidental, affirmant que «la décision du Maroc de réintégrer sa famille institutionnelle africaine ne signifie en aucune manière le renoncement du royaume à ses droits légitimes ou la reconnaissance d’une entité fictive dénuée des attributs les plus élémentaires de souveraineté, et qu’on a fait entrer au sein de l’Organisation de l’Unité africaine, en violation flagrante de sa Charte». Ce message vise directement la pseudo république sahraouie autoproclamée par le Front Polisario avec le soutien politique et financier du régime d’Alger.

Dans le but de couper le mal à ses racines, le Maroc a décidé officiellement le 17 juillet dernier à l’occasion du 27ème sommet de l’Union Africaine tenu à Kigali au Rwanda, de réintégrer l’organisation panafricaine qu’il avait quittée en 1984, en protestation contre l’admission de la fantomatique RASD.

«Si certains ont tenté de faire de 2016 une année décisive, le Maroc a, pour sa part, réussi à en faire l’année de la fermeté concernant la préservation de son intégrité territoriale», a poursuivi le Roi du Maroc, faisant référence à la récente brouille avec l’ONU consécutive à certains propos et gestes «provocateurs» du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon lors de sa visite en mars dernier, dans le sud-ouest de l’Algérie. Ban avait commis de nombreuses maladresses diplomatiques à l’endroit du Maroc, qualifiant notamment, d’«occupation» la présence marocaine au Sahara Occidental.

En parallèle, le Roi Mohammed VI a assuré dans son discours, que «le Maroc ne ménage aucun effort pour renforcer le partenariat stratégique solidaire sud/sud, surtout avec nos frères africains, tant au plan bilatéral qu’au niveau des communautés régionales des Etats d’Afrique de l’Ouest.
«C’est précisément pour conforter cette politique africaine sincère, a-t-il dit, que nous avons annoncé au cours du 27ème Sommet africain, la décision du Maroc de réintégrer sa famille institutionnelle africaine.

Fort de la légitimité historique et juridique de sa souveraineté sur les provinces du sud récupérées des mains de la puissance coloniale espagnole en 1975, le Royaume propose depuis 2007, une large autonomie au Sahara dit Occidental sous sa souveraineté, au moment où le régime algérien continue à encourager les séparatistes du Polisario à s’agripper à leur désuète revendication d’un référendum d’autodétermination.

Advertisement

Sans commentaires.

Laisser une Réponse