Sahara Occidental: Des eurodéputés affirment que l’autonomie est le ‘’meilleur compromis acceptable’’

alhDes eurodéputés ont souligné l’importance de la proposition d’autonomie élargie au Sahara sous souveraineté marocaine, assurant que cette initiative est le «meilleur compromis acceptable» pour le règlement du conflit territorial opposant le Maroc au front Polisario.

Les députés européens qui retournent à Bruxelles au terme d’une tournée dans les provinces sud du Royaume, ont adressé une lettre à la Haute Représentante de l’Union européenne pour les affaires extérieures et la politique de sécurité, Federica Mogherini, dans laquelle ils expliquent que la proposition marocaine vise à permettre aux Sahraouis d’être «élus démocratiquement pour diriger leur gouvernement local».

Dans leur lettre, les eurodéputés Dominique Riquet, Gilles Pargneaux et Younous Omarjee ont appel l’Union européenne à faire usage de son «poids diplomatique et économique pour prendre une initiative forte dans cette affaire», estimant que l’Europe est un «partenaire incontournable» du Maroc et du Maghreb, qu’il s’agisse de la sécurité ou du développement.
«Nous sommes convaincus que la diplomatie européenne doit jouer un rôle de premier plan pour contribuer à la paix et à la stabilité» dans la région, ont-ils souligné.
Les députés européens ont de même, attiré l’attention de la chef de la diplomatie européenne sur la situation sécuritaire dans cette aire régionale et ses implications pour l’Europe.
La région maghrébine, ont-ils mis en garde, fait face à un contexte sécuritaire marqué notamment par la présence de groupes terroristes armés dans la bande du Sahel et en Libye, où les autorités ont perdu le contrôle sur le trafic d’armes et des hommes (immigration) et non loin de l’Algérie voisine qui traverse une situation très instable et incertaine.
Dressant par ailleurs, le bilan de leur récente visite dans les provinces sud du royaume, les députés européens affirment avoir fait de visu le constat d’un « impressionnant » développement économique et social dans les villes du Sahara, notamment Laâyoune, Smara, Dakhla et Boujdour.
Concernant le volet des droits de l’Homme, les eurodéputés ont salué l’«important travail» qu’accomplit le Centre régional des droits de l’Homme basé à Laâyoune, et qui a permis notamment de promouvoir et de renforcer la culture des droits de l’Homme et d’élargir les libertés d’expression et de circulation comme en témoignent les ONG rencontrées.

Advertisement

Sans commentaires.

Laisser une Réponse