Sahara: le Conseil de sécurité consacre le plan d’autonomie proposé par le Maroc

sccLe Conseil de Sécurité des Nations Unies a adopté vendredi une résolution sur la question du Sahara qui constitue un « revers cinglant » pour les manœuvres du Secrétariat Général de l’ONU, lequel avait cherché à modifier le mandat de la Minurso, selon un communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération.

Ban Ki-Moon et quelques uns de ses conseillers avaient tenté d’altérer les paramètres de la solution politique menée par l’ONU au Sahara, en manœuvrant pour ressusciter l’option dépassée du référendum et pour « introduire des éléments non-reconnus par le Conseil de Sécurité ».
Dans sa résolution, le Conseil de sécurité a prorogé d’une année le mandat de la MINURSO, jusqu’au 30 avril 2017. La résolution a été votée par une majorité de 10 membres et l’opposition de deux pays seulement ( Le Venezuela et l’Uruguay) sur les 15 membres du Conseil.
Le texte consacre la prééminence de l’initiative marocaine d’autonomie au Sahara, en qualifiant, à ce sujet, de « sérieux et crédibles » les efforts déployés par le Maroc pour faire avancer le processus politique mené par les Nations unies pour parvenir à une solution du conflit du Sahara. Le conseil appelle, en outre, une nouvelle fois l’Algérie à s’investir davantage et à contribuer pleinement au règlement de ce différend.
Par ailleurs, le conseil appelle pour la cinquième année consécutive à l’enregistrement des populations des camps de Tindouf. « La récurrence de cet appel afin de corriger une anomalie humanitaire internationale s’adresse particulièrement à l’Algérie en tant que pays hôte afin de permettre au HCR de procéder à l’enregistrement de ces populations, ce que l’Algérie continue de refuser depuis 40 ans », a expliqué pour sa part Omar Hilale, le représentant permanent du Maroc aux Nations unies.

Advertisement

Sans commentaires.

Laisser une Réponse