Sahara occidental: Le Maroc assuré du soutien fort appréciable de la Russie

m6-medvedevLe Roi Mohammed VI, actuellement en visite officielle à Moscou, a reçu mardi, les assurances du président russe, Vladimir Poutine, quand au soutien de la Russie au Maroc dans le dossier du Sahara, sur fonds de tension avec l’ONU et son secrétaire général, Ban Ki-Moon.

« La Russie prend dûment compte de la position du Maroc concernant le règlement de ce problème », lit-on dans une déclaration commune rendu publique mardi à Moscou, à l’issue d’un entretien des chefs d’Etat des deux pays au Kremlin.
« La Russie et le Maroc ne soutiennent aucune tentative d’accélérer ou de précipiter la poursuite du processus politique », assurent les deux parties dans la déclaration conjointe, référence aux résolutions du Conseil de sécurité.

Lors d’un point presse tenu le jour même, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov a pour sa part, suggéré que l’ONU devait « continuer à jouer un rôle constructif malgré les récents malentendus » avec les autorités marocaines.

« C’est un vieux problème, un problème très aigu. (…) Mais nous ne voyons d’autre solution que la recherche d’un compromis », a-t-il insisté.
Les sorties médiatiques de Ban Ki-Moon, lors de sa récente visite en Algérie, jugés par Rabat, partiales et favorables à la partie adverse, a fortement brouillé les rapports entre l’ONU et le Maroc.

En réaction aux dérapages de Ban, le gouvernement marocain a décidé une «réduction significative » de la participation de sa composante civile au sein la «MINURSO» et envisagerait même de retirer ses contingents des missions de paix de l’ONU.

Dans le cadre de sa visite en Fédération de Russie qui a été marquée la veille, par la signature de plusieurs accords et conventions de coopération dans divers domaines, le Roi Mohammed VI a eu ce mercredi à Moscou, des entretiens avec le Premier ministre russe, Dimitri Medvedev en présence de plusieurs membres des gouvernements des deux pays.

Le soutien de la Russie qui est l’un des cinq pays membres permanents du Conseil de Sécurité, est fort apprécié du côté marocain, surtout en ces moments de brouille entre Rabat et l’ONU et à moins d’un mois de l’examen du dossier du Sahara Occidental par le Conseil de Sécurité.

Advertisement

Sans commentaires.

Laisser une Réponse