Des dissidents du Polisario demandent l’application immédiate de l’autonomie au Sahara Occidental

khat-achahidDes dissidents et opposants à la direction du Polisario basés en Espagne, ont plaidé en faveur de la mise en œuvre immédiate du plan d’autonomie au Sahara Occidental, afin, disent-ils, de «sauver» la population des camps de Tindouf et de mettre fin à son calvaire.

Les militants du mouvement sahraoui dissident, Polisario-Khat Achahid (La voie du martyr), basé au pays Basque en Espagne et dirigé par Mahjoub Salek, Coordinateur général et ancien membre fondateur du Polisario, ont appelé le roi Mohammed VI à «rendre effectif sur le terrain l’autonomie élargie», que le Maroc a soumis en 2007, au Conseil de sécurité comme solution au différend territorial qui l’oppose au voisin algérien.

La mise en place de l’autonomie au Sahara Occidental, soutiennent-ils, permettra « de sauver nos proches des griffes de cette direction corrompue qui a fait de leurs souffrances un commerce juteux».

Dans un communiqué de presse, Khat Achahid précise avoir également demandé au Secrétaire général de l’ONU et à son envoyé personnel pour le Sahara, Christopher Ross, de «se concerter avec nous en tant qu’acteurs politiques qui représentent une partie importante de l’opinion publique sahraouie dans les camps et à l’étranger». Ils demandent aussi l’envoi d’observateurs internationaux dans les camps de Tindouf pour enquêter sur les conditions de vie des réfugiés sahraouis et les abus dont ils sont victimes.

Par ailleurs, les dirigeants de Khat Achahid, dont plusieurs anciens membres fondateurs du Polisario, affirment que la direction issue du 14ème congrès du Polisario est « illégitime » et ne peut du coup, revendiquer le droit de négocier au nom des populations sahraouies «avec le gouvernement marocain pour décider de notre destin et notre avenir».

Commentant les résultats du dernier congrès du Polisario, les dissidents sahraouis assurent que «le seul dessein du congrès était de prolonger, pour quatre années supplémentaires, la vie d’une direction corrompue», allusion faite à la réélection pour la 12ème fois consécutive, de Mohamed Abdelaziz et sa garde rapprochée, pour un nouveau mandat de quatre ans à la tête du Polisario.

La direction de Khat Achahid annonce enfin avoir décidé de «boycotter définitivement» l’ancienne-nouvelle équipe du Polisario, appelant «tous les citoyens fidèles» à en faire de même.

Advertisement

Sans commentaires.

Laisser une Réponse