Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

hand press button and e-mailLa 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, actuellement réunie à New-York, a réaffirmé jeudi dernier, son appui pour un règlement politique du conflit autour du Sahara marocain.

Dans une nouvelle résolution adoptée sans vote, la 4ème Commission appelle les Etats de la région directement concernés par ce litige territorial, à coopérer pleinement avec le Secrétaire général et son envoyé personnel, et les uns avec les autres, pour parvenir à un règlement politique à ce dossier.

Il s’agit de la dixième résolution à être adoptée par les instances de l’ONU dans le dossier du Sahara marocain, et dont lecture a été donnée jeudi, par le président de la Commission et représentant permanent du Malawi près de l’ONU, Brian Bowler.

Dans ce document, la Commission appuie le processus de négociation initié par la résolution 1754 (adoptée en 2007) du Conseil de sécurité (CS) et soutenu par 9 autres résolutions, dont la dernière en date est la résolution 2218 adoptée par le CS en avril 2015.

A travers ces dix résolutions, le secrétariat général de l’ONU et son Conseil de sécurité souhaitent parvenir à une solution politique juste et durable au conflit régional autour du Sahara marocain.

Tout en appelant les parties et les Etats de la région à coopérer pleinement avec le Secrétaire général et son envoyé personnel, la 4ème commission s’est félicitée de l’engagement des parties concernées de continuer à faire preuve de volonté politique et de travailler dans une atmosphère propice au dialogue afin d’entrer, de bonne foi et sans conditions préalables, dans une phase de négociation plus intensive.

La Commission prend également acte des efforts consentis et des faits nouveaux survenus depuis 2006, à la faveur de l’application des résolutions du Conseil de sécurité.

Dans certaines des dix résolutions adoptées sur le dossier du Sahara, le Conseil de sécurité a notamment qualifié, à l’instar de la Communauté internationale, de « sérieux et crédible » la proposition d’autonomie pour le Sahara que lui a soumise le Maroc en 2007, en tant que solution politique pour le règlement définitif du conflit territorial opposant le Maroc et l’Algérie par Polisario interposé.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.