Le Conseil de sécurité n’examinera pas le dossier du Sahara comme prévu en octobre

cs-espagneLe Conseil de sécurité n’examinera pas le dossier du Sahara Occidental comme prévu en octobre et la présentation par le médiateur de l’ONU pour le Sahara, de son rapport sur sa dernière tournée dans la région a été reportée à une date ultérieure.

L’examen du dossier du Sahara occidental ne figure plus comme prévu, à l’ordre du jour de la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU au courant du mois d’octobre. Il a été ajourné à une date ultérieure, a confié à la presse, Roman Oyarzun Marchesi, le représentant de l’Espagne qui assure en ce mois d’octobre, la présidence tournante du Conseil de sécurité.

Au cours de cette réunion, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, Christopher Ross devait soumettre au CS un rapport sur le résultat de ses contacts avec les parties au conflit à l’occasion de sa dernière tournée dans la région qui l’a déjà conduit début septembre, dans les camps de Tindouf et ensuite à Alger et à Madrid. Une tournée qui reste toutefois inachevée, puisque le médiateur de l’ONU est encore attendu à Rabat, la capitale du Maroc, le premier pays concerné par ce litige territorial, vieux de quarante ans.

L’ajournement du réexamen du dossier du Sahara Occidental par le CS était prévisible tant le médiateur onusien n’a pas encore entièrement compilé son nouveau rapport qu’il doit soumettre aux quinze membres du Conseil.

Des observateurs qui suivent de près ce dossier, estiment en plus, que tant que les parties au conflit restent figées dans leurs positions initiales, Christopher Ross n’aura rien de nouveau à soumettre à l’organe exécutif de l’Onu en vue de l’adoption de nouvelles résolutions devant conduire au règlement politique du conflit territorial opposant les deux voisins maghrébins, le Maroc et l’Algérie.

Le report s’explique aussi par la visite, la première du genre, qui devrait conduire prochainement au Maroc, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon.

Selon le diplomate espagnol Christopher Ross s’apprête lui aussi à retourner dans la région pour boucler la tournée qu’il avait entamée le 5 septembre dernier à Tindouf au sud-ouest de l’Algérie.

Advertisement

Sans commentaires.

Laisser une Réponse