Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

sahara-corcasUne délégation marocaine et de hauts cadres du Front Polisario auraient eu dernièrement des négociations secrètes en France, pour trouver un terrain d’entente devant accélérer le règlement du conflit du Sahara Occidental.

Entourée d’une discrétion totale, la rencontre tenue au domicile d’un haut responsable marocain à Paris, a regroupé une délégation du Conseil Consultatif Royal pour les affaires sahariennes (CORCAS) et un groupe de hauts cadres du Polisario, l’information qui reste à vérifier, est rapportée par des médias marocains.

La partie marocaine, ajoutent les mêmes sources, était représentée par Khalihenna Ould Errachid et Maouelainin Ben Khalihenna Maouelainin, respectivement, président et secrétaire général du CORCAS, tandis que la délégation du Polisario conduite par le numéro deux du Front, Bachir Mustapha Sayed, frère du défunt El-Ouali Mustapha Sayed, fondateur du Polisario, comprenait également les représentants du Polisario à Washington, Mohamed Yeslem Beissat, et en France, Omar Mansour.

Au menu de la rencontre figuraient le dossier du Sahara et ses derniers développements.

D’emblée, les négociateurs marocains ont exigé que l’option de l’autonomie soit adoptée comme base de ces discussions, expliquant à leurs interlocuteurs que le plan d’autonomie pour le Sahara, est «le maximum que le Maroc puisse offrir dans le cadre de la négociation» pour parvenir à une solution au conflit sur le Sahara occidental, comme l’a déclaré le roi Mohammed VI, dans son discours du 6 novembre dernier.

Les membres de la délégation du Polisario, précisent les mêmes sources, auraient accepté l’option de l’autonomie du Sahara sous souveraineté marocaine, ainsi que la désignation par le Roi, du président de la future région autonome.

En contrepartie, la délégation marocaine a accepté le droit des habitants de la zone sud, à un passeport mentionnant le sigle du Sahara autonome.

Les membres de la délégation du Polisario ont également exigé une grâce générale pour tous les dirigeants politiques et militaires du Polisario ainsi que ses représentants à l’étranger. Ils ont enfin, exprimé la disposition du Polisario, une fois les accords signés, de remettre les armes au Maroc sous les hospices de représentants de l’Organisation des Nations Unies et de la MINURSO.

Après avoir échoué à imposer comme solution, l’option du référendum d’autodétermination, estime un diplomate onusien à Paris, le Polisario n’a plus d’autre marge de manœuvre que de s’asseoir à la table des négociations directes avec le Maroc, pour trouver un terrain d’entente devant conduire au règlement définitif de leur conflit territorial.

1 thought on “Sahara Occidental: Discussions secrètes à Paris entre le CORCAS et le Polisario

  1. la seule solution proposée par le Maroc reste au choix sans que l’Algerie reste seule à le faire pour retarder tout arrangement entre les deux part sinon son rôle c’est quoi ? et pourquoi ne choisrait- elle pour elle de rester neutre dans cette affaire purement
    MAROCAINE et descendre de son nuage car le Maroc est une forteresse-Roc et un allié premier qui l’avait aidé du temps de sa revolution sans parler des Marocains tombés chahids et qui avaient à leur tour regagné le maquis ! sans commentaire Un fils de Moujahed Marroki natif d’Algerie de mère Algerienne et que malgré, …. fut expulsé et ramené à la frontière zoudj begals en 1971 bien avant la razia de 1975 —-ADEL RIFMAN …..

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.