Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

conclave-dakhlaLes violentes manifestations qui secouent les camps de Tindouf depuis plusieurs mois sont l’expression d’un profond mécontentement contre le Polisario, considéré par la plupart des sahraouis comme l’instrument dont se sert l’Algérie pour bloquer toute solution du conflit du Sahara occidental, a affirmé un rallié qui a longtemps vécu à Tindouf.
Pour Bamba Haideb, un rallié installé aujourd’hui à Dakhla, les fréquentes éruptions qui agitent les camps de Tindouf « expriment le mécontentement des populations qui souffrent depuis plus de quarante ans ». Les jeunes en particulier ne supportent plus l’oppression, les privations et l’absence de tout espoir d’une solution rapide de nature à mettant fin à leur dure épreuve. C’est dans ce contexte que de plus en plus de sahraouis des camps de Tindouf soutiennent ouvertement le plan d’autonomie proposé par le Maroc. Et pour aider à mettre fin au déchirement familial et encourager le regroupement des sahraouis là où ils se trouvent, Bamba Haideb approfondit l’idée d’une diplomatie parallèle, en mesure de contribuer à résoudre le conflit régional autour du Sahara occidental.
En Espagne où il était installé pendant un certain temps, Bamba Haideb avait mis sur pied l’Organisation mondiale des Sahraouis marocains pour les retrouvailles et le regroupement (OMSM). Une fois rentré au Maroc, il a pris contact avec les autres ralliés qui adhéraient à son action en faveur du regroupement des familles sahraouies. L’OMSM s’appuie sur un solide réseau qui s’étend dans les camps de Tindouf, en Mauritanie, en Espagne, à l’intérieur du Royaume et partout ailleurs dans le monde. L’Organisation défend « l’intégrité territoriale et l’unité de notre pays. Nous nous déployons pour rassembler nos compatriotes et les amener à rentrer chez eux », explique, enthousiasmé, Bamba Haideb dont l’ONG s’apprête à organiser, à Dakhla, une rencontre internationale des sahraouis du monde.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.