Sahara Occidental : Autonomie et autodétermination, deux faces d’une même médaille

maroc-autonomieLa proposition marocaine d’autonomie pour les provinces sud s’avère une illustration concrète du principe d’autodétermination et ne font en fin de parcours que deux faces d’une même médaille.
C’est le constat de l’universitaire Tajeddine El Husseini, qui y voit, un complément à l’intégration des provinces sud du Royaume dans l’ensemble du territoire national.
Lors d’une rencontre sur le principe d’autodétermination, organisée lundi à Rabat, à la Chambre des conseillers, ce spécialiste marocain des relations internationales a expliqué que le plan d’autonomie pour le Sahara Occidental, est une proposition soumise à l’ONU par le Maroc pour parvenir à une solution de « ni vainqueur ni vaincu » au conflit du Sahara.
Cette proposition, soutient-il, aide en outre à transcender le statu quo amer imposé par «les positions du régime algérien hostile malheureusement à l’égard de notre intégrité territoriale ». De même qu’un tel projet, une fois mis en œuvre, contribuera largement à la préservation de la sécurité et de la stabilité dans la région d’Afrique du Nord et d’Afrique subsaharienne et de favoriser l’intégration du Maghreb et son développement économique.
Cette rencontre a été initiée dans le but d’éclairer les députés et conseillers sur les moyens et arguments objectifs auxquels ils doivent recourir pour mieux défendre l’intégrité territoriale du Royaume au sein des instances régionales et internationales.
Les débats ont également porté sur les différentes résolutions de l’Assemblée générale de l’ONU relatives au principe d’autodétermination, notamment les résolutions 1514, 1541 et 2625, ainsi que sur les expériences internationales en matière d’autonomie.
Pour l’universitaire El Husseini, il s’agit de faire connaitre et de promouvoir à l’étranger, la proposition marocaine d’autonomie, dont la vision et les contenus, « s’inscrivent dans le même sillage que la charte européenne de l’autonomie locale ».
Les qualificatifs du plan d’autonomie marocain de « réaliste, crédible et sérieux », relève-t-il, sont de plus en plus mentionnés dans les communiqués émis à diverses occasions dans plusieurs pays, comme c’était le cas du communiqué conjoint ayant sanctionné l’entrevue du président américain, Barack Obama avec le Roi Mohammed VI, lors de sa dernière visite officielle à Washington.

Advertisement

Une Réponse vers “Sahara Occidental : Autonomie et autodétermination, deux faces d’une même médaille”

  1. Lahcen

    Jan 08. 2014

    Du moment que c’est pareil autodetermination et autonomie, pourquoi le maroc ne laisserait-il pas les Sahraouis choisir ???? Et si ces Sahraouis ne veulent-ils pas se prosterner devant un être humain et vivre libres ??? Cet universitaire ne voit pas loin mais ça ne m’étonne pas , il est marocain

    Reply to this comment

Laisser une Réponse