Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

Barack-Obama-Roi-Mohamed-VILa visite du roi Mohammed VI à Washington où il devrait rencontrer le président Barack Obama, vendredi à la Maison blanche, suscite l’enthousiasme de plusieurs parlementaires et diplomates américains qui ont spontanément exprimé leur soutien à la vision commune de Rabat et Washington pour l’avenir de la région d’Afrique du nord et du Sahel, ainsi qu’à la proposition marocaine d’autonomie au Sahara occidental.
Dans une lettre adressée au président Obama à la veille de sa rencontre avec le roi Mohammed VI, les congressistes membres du groupe de soutien au Maroc, le Morocco Caucus, ont rappelé la constance de la position de Washington sur la question du Sahara occidental. Aussi ont-ils invité Barack Obama à saisir l’occasion de ses entretiens avec le roi du Maroc pour réaffirmer cette continuité en soutenant une solution politique basée sur l’autonomie. Cette formule a l’avantage de représenter à la fois le meilleur cadre pour une solution politique négociée, et de faire l’objet d’un large consensus aussi bien à la Chambre des Représentants qu’au sein du Sénat américains, insistent les congressistes du Morocco Caucus.
Et face à l’instabilité grandissante qui prévaut dans la région MENA et au Sahel, Washington a tout intérêt à renforcer ses relations stratégiques avec le Maroc « un pays ami et un partenaire solide (des Etats-Unis) en Afrique du Nord », ont insisté les membres du Morocco Caucus.
Dans le même sens, neuf anciens ambassadeurs américains qui ont été en poste à Rabat, ont adressé une lettre conjointe au président Obama l’invitant dans le contexte d’instabilité et d’insécurité accrues au Moyen-Orient, en Afrique du nord et au Sahel, à « soutenir les efforts du Maroc pour la réalisation de nos objectifs communs pour la région ». Ces anciens ambassadeurs, au nombre de neuf, sont de fins connaisseurs du Maroc pour y avoir travaillé tout au long des trois dernières décennies et ont servi sous cinq présidents américains. C’est donc en connaissance de cause qu’ils appellent le chef de la Maison blanche à renforcer le partenariat stratégique des USA avec « un pays dans la région MENA qui partage réellement nos valeurs et notre vision pour le futur de cette partie du monde ».
Le Maroc se distingue par sa stabilité dans une région tourmentée, grâce aux réformes politiques audacieuses introduites sous l’impulsion du roi Mohammed VI. Des réformes qui méritent le soutien politique des Etats-Unis et, en premier lieu, leur soutien continu au Plan d’autonomie au Sahara occidental. Pour les diplomates américains, l’autonomie est la « seule voie réaliste » pour résoudre ce conflit dans une région menacée par l’instabilité et l’insécurité.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.