Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

othmani-onuLe Maroc n’a pas failli à ses engagements internationaux dans le processus de règlement du conflit du Sahara Occidental.
Cette constante a été réaffirmée en début de semaine, par le chef de la diplomatie marocaine devant la 68ème session de l’Assemblée générale de l’ONU à New York.
Dans son intervention, Saad Dine Otmani a réitéré l’engagement total du Maroc envers le processus politique conduit sous les auspices des Nations Unies, sur la base des paramètres clairs fixés par le Conseil de sécurité dans ses dernières résolutions, pour parvenir à une solution politique consensuelle à la question du Sahara.
Le Royaume, a-t-il précisé, a interagi avec sérieux et crédibilité avec les appels du Conseil de sécurité en faveur d’une solution politique « définitive et négociée au différend régional sur le Sahara marocain, et ce, à travers son initiative courageuse d’autonomie, reconnue comme étant sérieuse et crédible par les résolutions du Conseil de sécurité adoptées depuis 6 ans ».
En revanche, a-t-il déploré, « l’intransigeance des autres parties et leur attachement à une logique passéiste allant à contre courant de la conjoncture internationale, empêche toute évolution vers une solution globale ».
Cette position, a-t-il prévenu, met en péril la stabilité de l’ensemble des pays de la région « en créant un terrain propice au terrorisme, à la contrebande et au crime organisé » au Maghreb et dans le Sahel.
Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon a profité de sa rencontre avec Otamni en marge des travaux de l’Assemblée Générale, pour encourager les parties à « redoubler d’efforts afin de trouver un compromis » au conflit du Sahara.
D’ailleurs, le Conseil de Sécurité a appelé lui aussi, dans ses dernières résolutions, les parties au conflit, « à faire preuve d’un esprit de compromis et de réalisme afin d’aboutir à la solution politique souhaitée » par les quinze membres du CS et soutenue par la communauté internationale.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.