Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

L’occupation du Nord Mali par les groupes islamistes armés a créé une situation où la tentation devient irrésistible pour de nombreux jeunes désoeuvrés de la région, parmi lesquels les jeunes sahraouis des camps du Polisario à Tindouf, impatients de rompre avec leur condition d’éternels assistés.
Enflammés par la victoire des jihadistes qui contrôlent désormais une vaste région désertique, beaucoup de ces jeunes sahraouis n’hésitent plus à franchir le pas. Selon les rapports de services de renseignements occidentaux, les importantes primes promises par les émirs d’Aqmi et du Mujao ont fini par dissiper les hésitations des rares indécis. Car les sommes offertes aux nouvelles recrues qui se joignent aux groupes armés, peuvent se monter à quelques milliers d’euros. De toute façon, en quittant les camps du Polisario en Algérie, les jeunes sahraouis savent qu’ils tournent le dos à une vie de désoeuvrement et de lassitude. L’impasse dans le règlement de la question du Sahara occidental les confirme dans leur choix. La plupart tiennent d’ailleurs les dirigeants du Polisario responsables de ce blocage et les accusent de rejeter l’option de l’autonomie au Sahara occidental pour servir l’agenda algérien dans la région. Les mêmes rapports assurent que l’enrôlement de ces jeunes sahraouis se fait sans trop d’embûches, la plupart ayant déjà servi dans les nombreux réseaux de trafic qui pullulent le désert : trafic d’armes, de cigarettes, de drogue, etc.

Grâce à leur connaissance naturelle des routes désertiques, certains servent aussi de passeurs pour les migrants clandestins venant de nombreux pays subsahariens. D’autres entretiennent des rapports très étroits avec les groupes jihadistes. C’est sur la base de leurs précieuses informations que les éléments d’Aqmi ont pu kidnapper des dizaines de ressortissants occidentaux. Des otages échangés par la suite contre de fortes rançons.
Une situation qui risque d’empirer et même de prendre des proportions incontrôlables tant que les groupes islamistes armés continuent de renforcer leurs positions dans les Nord du Mali, préviennent les mêmes rapports.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.