Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

Le congrès des Etats Unis est sollicité à mettre à nu les mensonges et les manipulations du Polisario. Le Leadership Council for Human Rights (LCHR), l’une des plus importantes ONG des droits de l’Homme aux Etats Unis, a attiré cette semaine, l’attention des membres du congrès sur les “visées déstabilisatrices” du Front Polisario en Afrique du nord, ainsi que sur la “mauvaise foi” et le “cynisme” des séparatistes.
La présidente du LCHR et fondatrice du caucus des droits de l’Homme au congrès américain, Kathryn Porter Cameron, en veut pour preuve “un document confidentiel de la prétendue RASD qui révèle que le chef des séparatistes, Mohamed Abdelaziz finance personnellement des éléments pro-Polisario à l’intérieur du Maroc en vue de fomenter des intifadas (soulèvements) dans les paisibles provinces sud du Royaume. “Ces fuites démontrent encore une fois la mauvaise foi des dirigeants du Polisario, qui détiennent en otages des populations depuis plus de trois décennies, en les privant de leurs droits les plus élémentaires, sans l’espoir d’un avenir meilleur”, déplore Porter Cameron.

Dans un communiqué publié sur son site web, la présidente du LCHR a par ailleurs, souligné que “le plan marocain d’autonomie au Sahara, sous souveraineté marocaine, est plus que jamais la seule solution de compromis à même de constituer la pierre angulaire d’un fort partenariat régional”. Le Polisario, fait-elle observer, “tire profit d’une situation de statu quo et d’impasse”, estimant qu’il est temps dans cette conjoncture marquée par le Printemps arabe, “d’impulser un changement positif et édifier un bloc économique fort en Afrique du nord”. La présidente du LCHR estime enfin qu’il est temps pour le congrès des Etats-Unis “de mettre à nu les mensonges et les manipulations du Polisario et sa propagande, dans le but de faire éclater la vérité”.

 

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.