Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

Au moment où le 7ème round des pourparlers informels sur le Sahara reprend à Manhasset près de New York, un nouveau groupe de dissidents du Polisario voit le jour. Ce groupe qui a pris le nom de « Coordination générale des opposants au front Polisario », a annoncé sa création lors d’une réunion tenue en Espagne.
La « Coordination » reproche notamment à la direction du Polisario son incapacité à sortir le dossier du Sahara de l’impasse. Elle dénonce aussi la propension de la direction du Polisario à exploiter les souffrances des sahraouis des camps de Tindouf pour servir ses intérêts personnels. Le détournement de l’aide humanitaire continue d’être le principal vecteur de l’enrichissement des dirigeants du Polisario, malgré les révélations faites par plusieurs ONG internationales ainsi que par la Commission européenne sur ces scandales. Formée de cadres sahraouis résidants à l’étranger, la Coordination affirme puiser sa légitimité dans la colère et le mécontentement généralisé des sahraouis de Tindouf contre la direction du Polisario. Des jeunes, d’anciens et actuels cadres du Front Polisario et une frange importante de la population ayant rejoint la Coordination, accusent aussi les dirigeants du front séparatiste d’avoir favorisé la pratique du clientélisme en privilégiant les intérêts étroits de la famille et de la tribu dans les campements de Tindouf.

Mais, c’est surtout l’entêtement du Polisario à bloquer les négociations pour un règlement du conflit du Sahara Occidental qui a décidé la  « Coordination générale des opposants au front Polisario » à réagir. D’autant que l’obstination du Polisario, soutenu par l’Algérie, est de moins en moins compréhensible devant la proposition marocaine d’autonomie. Un plan salué par la communauté internationale, et qui a été qualifié par le Conseil de sécurité de base « sérieuse et crédible » pour des négociations de nature à mettre fin à un conflit régional qui, de l’avis général, n’a que trop duré.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.