Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

La France a, de nouveau réitéré son soutien à l’initiative marocaine d’autonomie comme solution au conflit du Sahara Occidental. A la suite de l’adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU, de la résolution 1979 prorogeant d’un an le mandat de la MINURSO, la France a réitéré sa conviction que le plan d’autonomie présenté par le Maroc constitue « une bonne base de négociation ». « Le Maroc a présenté un plan d’autonomie sérieux et crédible qui constitue une bonne base de négociation », a réaffirmé à New York, l’ambassadeur de France auprès de l’ONU, Gérard Araud. Le règlement de cette question « est une nécessité pour la population » sahraouie, mais aussi pour la « stabilité, la sécurité et l’intégration de la région du Maghreb», a souligné le diplomate français, précisant que «rien ne doit nous faire dévier de cet objectif».

Selon Gérard Araud, la résolution 1979 « adresse aussi un message de soutien clair aux réformes entreprises par le Maroc, notamment en matière de droits de l’Homme, rappelant que dans son discours du 9 mars dernier, le Roi du Maroc « a lancé un mouvement de réformes que ce Conseil a tenu à encourager ». Il a de même salué l’accélération des pourparlers tenus sous les auspices de l’Envoyé personnel du Secrétaire Général de l’ONU (Christopher Ross), notant à ce titre que la résolution de l’ONU est venue souligner le « caractère prioritaire du processus politique » en cours. Tout réitérant le soutien de son pays aux initiatives prises par Christopher Ross, Gérard Araud estime que ce dernier «ne pourra rien faire sans l’engagement de toutes les parties qui doivent participer aux négociations, comme le rappelle la résolution que nous venons d’adopter ». « Les parties, a-t-il insisté, doivent faire preuve de réalisme et d’esprit de compromis, et s’abstenir de toute provocation ». A entendre par « toutes les parties », le Maroc et le Polisario ainsi que l’Algérie qui est la clé de voute de toute solution négociée du conflit du Sahara Occidental. Puisque c’est elle qui abrite le Polisario sur son territoire, le finance et lui apporte un soutien politique et diplomatique inconditionnel.

 

 

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.