Plan Autonomie

Site de présentation et d'information sur le plan d'autonomie marocain et sur le Sahara

Dans son rapport au Conseil de Sécurité sur la question du Sahara, Le secrétaire général de l’ONU réitère son vœu de voir des négociations « sans conditions préalables » se mettre en place afin de trouver une solution « négociée » à l’impasse actuelle.Le rapport du secrétaire général, très attendu par toutes les parties concernées, note avec intérêt l’initiative marocaine d’autonomie pour le Sahara, et insiste sur la nécessité de créer les conditions du dialogue.Ce dernier, que le Secrétaire général voudrait direct, constitue, selon lui, la seule solution pour trouver une « solution politique mutuellement acceptable ».C’est donc sans surprise que le SG de l’ONU recommande la prorogation du mandat de la MINURSO pour six mois, qu’il estime « indispensable pour le maintien du cessez-le feu ».


Soulignant les efforts déployés pour trouver une solution politique à ce différend, M. Ban Ki-moon indiqué que, durant toutes consultations avec les grandes puissances mondiales, son Envoyé personnel, M. Peter Van Walsum, a eu la conviction que seule une solution négociée est de nature à clore définitivement ce dossier.Lors de ses consultations avec les représentants de l'Espagne, la France, la Russie, le Royaume Uni et les Etats-Unis à New York en plus de ses visites à Madrid, Paris et Washington, M. Walsum " a relevé un souhait général de trouver une issue à l'impasse actuelle ".M. Ban Ki-moon, qui cite son Envoyé personnel, rappelle une nouvelle fois que "le Conseil de sécurité avait constamment et clairement souligné qu'il ne pourrait pas imposer une solution à la question du Sahara ", ajoutant qu'il "existe uniquement deux solutions : une prolongation à l'infinie de l'impasse ou des négociations sans conditions préalables entre les parties en vue de trouver une solution politique mutuellement acceptable ".Sur le plan humain, le Secrétaire Général de l'ONU se réjouit de la reprise des échanges de visites familiales entre les provinces du sud du Maroc et les camps de Tindouf en Algérie.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.